BIOVISION – FONDATION POUR LE DEVELOPPEMENT ECOLOGIQUE

La fondation Biovision fête en 2018 ses 20 ans d’existence. Depuis sa création par le Dr. Hans Rudolf Herren, lauréat du prix Nobel alternatif, la fondation s’est attelée à la promotion et à la diffusion d’une agriculture durable et écologique. Il s’agit de mettre en avant une approche globale: c’est seulement dans un environnement intact que les êtres humains, les animaux et les plantes peuvent vivre sainement et de manière équitable.


Penser écologique et agir au nord et au sud
Le travail de la fondation se répartit sur trois domaines d’activité:

Depuis toujours, le champ d’action le plus important de Biovision est l’Afrique subsaharienne. Sous le motto «de l’aide pour l’entraide», la fondation cible son activité sur l’amélioration des conditions de vie de familles de petits paysans. Comme environ un quart des personnes qui souffrent de la faim dans le monde, vit en Afrique subsaharienne, Biovision a décidé de mettre une priorité de ses projets de développement dans cette région. L’objectif de la fondation est d’améliorer la sécurité alimentaire des populations rurales de façon durable. Cette démarche passe par la prise en compte de résultats de recherches agro-écologiques, par des innovations et par la diffusion du savoir.

En marge des projets de développement en Afrique de l’Est, Biovision s’investit à l’échelle globale et nationale pour des conditions cadres politiques pérennes, qui favorisent et stimulent des systèmes alimentaires durables. Par des échanges avec l’économie, le grand public ainsi que la politique et les sciences, la fondation peut aussi s’appuyer aussi sur ses expériences précieuses dans le domaine de la coopération au développement.

Biovision réalise aussi en Suisse divers projets qui visent à promouvoir le commerce solidaire, fair et juste. Pour Biovision, il est essentiel de rapprocher de la population les buts de développement durable des Nations Unies, qui doivent être mis en place jusqu’en 2030. Une mission qui tient à cœur la fondation est le lien avec l’Agenda 2030, qui a pour but de sensibiliser la population suisse à des systèmes durables pour l’alimentation et la consommation.

Promouvoir des habitudes de consommation durable
Biovision exploite depuis 2011 le projet «CLEVER – jouons à acheter juste». L’objectif du projet est d’informer et de sensibiliser la population suisse sur les conséquences de leur propre consommation sur les autres humains, la faune et la flore. Pour que le plus grand nombre de consommateurs puissent atteindre ce but, Biovision a développé au fil du temps différents canaux de communication. Depuis le début du projet, il existe l’exposition itinérante CLEVER, dans laquelle les personnes intéressées ont la possibilité d’observer à la loupe leurs achats dans un mini-supermarché. A la fin, les visiteurs reçoivent un retour sur leurs habitudes d’achat. Leurs décisions d’achats, bonnes ou mauvaises, leur sont présentées sur un diagramme en toile d’araignée. Le personnel de CLEVER donne aussi des renseignements et des tuyaux sur la manière durable de consommer dans le futur, et répond volontiers à toutes les questions sur ce sujet. En 2015 le site internet CLEVER Online (www.clever-konsumieren.ch/shop/) a également vu le jour. On peut y tester la durabilité de ses habitudes d’achat au moyen d’un magasin en ligne fictif.

Cinq règles d’achat en or pour accroître la durabilité
Acheter durable peut s’apprendre, c’est pourquoi Biovision a élaboré ces 5 règles pour un comportement plus durable des consommateurs:

1. Moins c’est plus! N’achetez que ce dont vous avez vraiment besoin.
Cette règle va dans le sens du mouvement anti-déchets alimentaires. En effet, environ un tiers des produits alimentaires fabriqués en Suisse finissent à la poubelle entre le champ et l’assiette. A peu près la moitié des aliments gaspillés sont jetés par les ménages, c’est pourquoi Biovision recommande de n’acheter que ce qui est réellement nécessaire. Vous trouverez d’autres éléments intéressants au sujet du gaspillage alimentaire sur www.foodwaste.ch.

2. Manger régulièrement végétarien.
La production de viande est la cause d’environ 20% des gaz à effet de serre, c’est pourquoi il est recommandé de ne consommer de la viande que deux ou trois fois par semaine. Ceci contribue à ménager les ressources naturelles, mais pas seulement, cela donne un signal à l’encontre du changement climatique. Biovision recommande aux personnes qui ne veulent pas renoncer à la viande et au poisson d’acheter de la viande produite de manière extensive (élevé au pâturage), ou du poisson en provenance d’un élevage bio, ou de pêche sauvage durable MSC.

3. Achetez des produits de la saison et de la région.
Les fruits et légumes qui sont produits en Suisse ont une moins grande charge environnementale que ceux qui sont produits à l’étranger, car par exemple, les transports sont plus restreints. Biovision a créé spécialement un calendrier des saisons qui montre aux consommateurs quels fruits et légumes sont d’actualité à quelle époque de l’année. Ce calendrier saisonnier peut être commandé gratuitement à l’adresse clever@biovision.ch ou bien peut-être téléchargé gratuitement sur www.clever-konsumieren.ch/saison.

4. Choisissez des produits labellisés «durables» (bio ou équitables).
Biovision recommande aux consommateurs d’acheter des produits qui sont contrôlés par des organes de contrôles indépendants. Cela garantit que les produits ont été élaborés en respectant des lignes directrices clairement définies, respectueuses de l’environnement, fair et respectueuse des animaux.

Comme le nombre de labels que l’on peut trouver sur le marché suisse a beaucoup augmenté au cours des dernières années, il n’est pas simple de garder une vue d’ensemble. Sur www.labelinfo.ch on trouve des informations et des évaluations au sujet de nombreux labels de la branche agro-alimentaires, mais aussi sur des labels d’autres branches comme le tourisme, les textiles et l’énergie.

5. Evitez les produits contenant de l’huile de palme
La production d’huile de palme est souvent liée avec des destructions de forêt tropicale à grande échelle, et avec des zones de monoculture. Ces derniers entraînent la destruction d’écosystèmes locaux et de la biodiversité unique. L’huile de palme se trouve dans différentes denrées alimentaires telles que le chocolat, les pâtisseries et les plats préparés, et en Suisse, elle est consommée à l’insu du consommateur. Biovision recommande d’éviter les produits qui contiennent de l’huile de palme. A noter que ce danger ne se trouve pas uniquement dans le domaine agro-alimentaire, mais également dans des produits cosmétiques ou de nettoyage. Les personnes qui cherchent des produits ne contenant pas d’huile de palme peuvent se faire une idée sur le site internet www.umweltblick.de.

Marcel Anderegg – Au service de la durabilité
Depuis novembre 2016, Marcel Anderegg actif auprès de Biovision à Zürich. Il y est responsable de la direction et du développement de l’exposition «CLEVER – jouons à acheter juste». La consommation durable est une chose qui tient réellement à cœur du diplômé MSc ETH Agr. Il transmet volontiers son savoir au sujet des habitudes de consommation durable, et des systèmes de production durables aux personnes intéressées, que ce soit au stand d’exposition CLEVER ou encore sur le site internet ou par la Newsletter. De plus, Marcel Anderegg s’occupe pour Biovision des questions de politique agraire au niveau de la mise en oeuvre des objectifs de développement durable des Nations Unies en Suisse.

Marcel Anderegg est membre de l’ASIAT depuis 2015. Il a décidé d’entrer à l’ASIAT, car l’ association organise toujours des manifestations intéressantes sur les thèmes les plus divers autour de la production agricole et la recherche. De plus, ce réseau offre la possibilité d’échanges avec différentes personnes de la branche agraire, ce qu’il trouve très enrichissant et intéressant. 

Marcel Anderegg (au centre) à l'overture de CLEVER 2017 à Zug.

Davantage d’informations
Du 6 juin au 11 juillet 2018, l’exposition itinérante CLEVER se trouve à Rapperswil – Jona. Ensuite elle déménagera vers Berne, où elle sera visible entre le 13 août et le 19 septembre. Les visiteurs peuvent voir l’exposition CLEVER gratuitement du lundi au vendredi entre 12 h 00 et 18 h 00 ainsi que les samedis entre 10 h 00 et 17 h 00.

Biovision – Fondation pour le développement écologique
Heinrichstrasse 147
8005 Zürich
info@biovision.ch
Tel. +41 512 58 58
www.biovision.ch

Marcel Anderegg
Collaborateur pour la consommation durable Suisse / Directeur de l’exposition CLEVER
m.anderegg@biovision.ch
Tel. +41 512 58 26
www.clever-konsumieren.ch

 

BIOVISION – FONDATION POUR LE DEVELOPPEMENT ECOLOGIQUE

La fondation Biovision fête en 2018 ses 20 ans d’existence. Depuis sa création par le Dr. Hans Rudolf Herren, lauréat du prix Nobel alternatif, la fondation s’est attelée à la promotion et à la diffusion d’une agriculture durable et écologique. Il s’agit de mettre en avant une approche globale: c’est seulement dans un environnement intact que les êtres humains, les animaux et les plantes peuvent vivre sainement et de manière équitable.


Penser écologique et agir au nord et au sud
Le travail de la fondation se répartit sur trois domaines d’activité:

Depuis toujours, le champ d’action le plus important de Biovision est l’Afrique subsaharienne. Sous le motto «de l’aide pour l’entraide», la fondation cible son activité sur l’amélioration des conditions de vie de familles de petits paysans. Comme environ un quart des personnes qui souffrent de la faim dans le monde, vit en Afrique subsaharienne, Biovision a décidé de mettre une priorité de ses projets de développement dans cette région. L’objectif de la fondation est d’améliorer la sécurité alimentaire des populations rurales de façon durable. Cette démarche passe par la prise en compte de résultats de recherches agro-écologiques, par des innovations et par la diffusion du savoir.

En marge des projets de développement en Afrique de l’Est, Biovision s’investit à l’échelle globale et nationale pour des conditions cadres politiques pérennes, qui favorisent et stimulent des systèmes alimentaires durables. Par des échanges avec l’économie, le grand public ainsi que la politique et les sciences, la fondation peut aussi s’appuyer aussi sur ses expériences précieuses dans le domaine de la coopération au développement.

Biovision réalise aussi en Suisse divers projets qui visent à promouvoir le commerce solidaire, fair et juste. Pour Biovision, il est essentiel de rapprocher de la population les buts de développement durable des Nations Unies, qui doivent être mis en place jusqu’en 2030. Une mission qui tient à cœur la fondation est le lien avec l’Agenda 2030, qui a pour but de sensibiliser la population suisse à des systèmes durables pour l’alimentation et la consommation.

Promouvoir des habitudes de consommation durable
Biovision exploite depuis 2011 le projet «CLEVER – jouons à acheter juste». L’objectif du projet est d’informer et de sensibiliser la population suisse sur les conséquences de leur propre consommation sur les autres humains, la faune et la flore. Pour que le plus grand nombre de consommateurs puissent atteindre ce but, Biovision a développé au fil du temps différents canaux de communication. Depuis le début du projet, il existe l’exposition itinérante CLEVER, dans laquelle les personnes intéressées ont la possibilité d’observer à la loupe leurs achats dans un mini-supermarché. A la fin, les visiteurs reçoivent un retour sur leurs habitudes d’achat. Leurs décisions d’achats, bonnes ou mauvaises, leur sont présentées sur un diagramme en toile d’araignée. Le personnel de CLEVER donne aussi des renseignements et des tuyaux sur la manière durable de consommer dans le futur, et répond volontiers à toutes les questions sur ce sujet. En 2015 le site internet CLEVER Online (www.clever-konsumieren.ch/shop/) a également vu le jour. On peut y tester la durabilité de ses habitudes d’achat au moyen d’un magasin en ligne fictif.

Cinq règles d’achat en or pour accroître la durabilité
Acheter durable peut s’apprendre, c’est pourquoi Biovision a élaboré ces 5 règles pour un comportement plus durable des consommateurs:

1. Moins c’est plus! N’achetez que ce dont vous avez vraiment besoin.
Cette règle va dans le sens du mouvement anti-déchets alimentaires. En effet, environ un tiers des produits alimentaires fabriqués en Suisse finissent à la poubelle entre le champ et l’assiette. A peu près la moitié des aliments gaspillés sont jetés par les ménages, c’est pourquoi Biovision recommande de n’acheter que ce qui est réellement nécessaire. Vous trouverez d’autres éléments intéressants au sujet du gaspillage alimentaire sur www.foodwaste.ch.

2. Manger régulièrement végétarien.
La production de viande est la cause d’environ 20% des gaz à effet de serre, c’est pourquoi il est recommandé de ne consommer de la viande que deux ou trois fois par semaine. Ceci contribue à ménager les ressources naturelles, mais pas seulement, cela donne un signal à l’encontre du changement climatique. Biovision recommande aux personnes qui ne veulent pas renoncer à la viande et au poisson d’acheter de la viande produite de manière extensive (élevé au pâturage), ou du poisson en provenance d’un élevage bio, ou de pêche sauvage durable MSC.

3. Achetez des produits de la saison et de la région.
Les fruits et légumes qui sont produits en Suisse ont une moins grande charge environnementale que ceux qui sont produits à l’étranger, car par exemple, les transports sont plus restreints. Biovision a créé spécialement un calendrier des saisons qui montre aux consommateurs quels fruits et légumes sont d’actualité à quelle époque de l’année. Ce calendrier saisonnier peut être commandé gratuitement à l’adresse clever@biovision.ch ou bien peut-être téléchargé gratuitement sur www.clever-konsumieren.ch/saison.

4. Choisissez des produits labellisés «durables» (bio ou équitables).
Biovision recommande aux consommateurs d’acheter des produits qui sont contrôlés par des organes de contrôles indépendants. Cela garantit que les produits ont été élaborés en respectant des lignes directrices clairement définies, respectueuses de l’environnement, fair et respectueuse des animaux.

Comme le nombre de labels que l’on peut trouver sur le marché suisse a beaucoup augmenté au cours des dernières années, il n’est pas simple de garder une vue d’ensemble. Sur www.labelinfo.ch on trouve des informations et des évaluations au sujet de nombreux labels de la branche agro-alimentaires, mais aussi sur des labels d’autres branches comme le tourisme, les textiles et l’énergie.

5. Evitez les produits contenant de l’huile de palme
La production d’huile de palme est souvent liée avec des destructions de forêt tropicale à grande échelle, et avec des zones de monoculture. Ces derniers entraînent la destruction d’écosystèmes locaux et de la biodiversité unique. L’huile de palme se trouve dans différentes denrées alimentaires telles que le chocolat, les pâtisseries et les plats préparés, et en Suisse, elle est consommée à l’insu du consommateur. Biovision recommande d’éviter les produits qui contiennent de l’huile de palme. A noter que ce danger ne se trouve pas uniquement dans le domaine agro-alimentaire, mais également dans des produits cosmétiques ou de nettoyage. Les personnes qui cherchent des produits ne contenant pas d’huile de palme peuvent se faire une idée sur le site internet www.umweltblick.de.

Marcel Anderegg – Au service de la durabilité
Depuis novembre 2016, Marcel Anderegg actif auprès de Biovision à Zürich. Il y est responsable de la direction et du développement de l’exposition «CLEVER – jouons à acheter juste». La consommation durable est une chose qui tient réellement à cœur du diplômé MSc ETH Agr. Il transmet volontiers son savoir au sujet des habitudes de consommation durable, et des systèmes de production durables aux personnes intéressées, que ce soit au stand d’exposition CLEVER ou encore sur le site internet ou par la Newsletter. De plus, Marcel Anderegg s’occupe pour Biovision des questions de politique agraire au niveau de la mise en oeuvre des objectifs de développement durable des Nations Unies en Suisse.

Marcel Anderegg est membre de l’ASIAT depuis 2015. Il a décidé d’entrer à l’ASIAT, car l’ association organise toujours des manifestations intéressantes sur les thèmes les plus divers autour de la production agricole et la recherche. De plus, ce réseau offre la possibilité d’échanges avec différentes personnes de la branche agraire, ce qu’il trouve très enrichissant et intéressant. 

Marcel Anderegg (au centre) à l'overture de CLEVER 2017 à Zug.

Davantage d’informations
Du 6 juin au 11 juillet 2018, l’exposition itinérante CLEVER se trouve à Rapperswil – Jona. Ensuite elle déménagera vers Berne, où elle sera visible entre le 13 août et le 19 septembre. Les visiteurs peuvent voir l’exposition CLEVER gratuitement du lundi au vendredi entre 12 h 00 et 18 h 00 ainsi que les samedis entre 10 h 00 et 17 h 00.

Biovision – Fondation pour le développement écologique
Heinrichstrasse 147
8005 Zürich
info@biovision.ch
Tel. +41 512 58 58
www.biovision.ch

Marcel Anderegg
Collaborateur pour la consommation durable Suisse / Directeur de l’exposition CLEVER
m.anderegg@biovision.ch
Tel. +41 512 58 26
www.clever-konsumieren.ch